11.09.2018 par YR
num.282 octobre 2018 p.06
CFF : d’ici 2020, il faut se contenter du train au quart d’heure

CFF : d’ici 2020, il faut se contenter du train au quart d’heure

Dans un document envoyé début septembre aux genevois ayant proposé des rectifications aux le projet d’horaire 2019 des CFF, les autorités cantonales ont répondu aux grandes interrogations et aux protestations des communes, dont Versoix. Aux zones desservies par le Regio Genève-Versoix-Coppet, le canton demande plus d’un an de patience.

Ajustements à la marge (si vous êtes sage)
Des questions soulevées par l’horaire 2019, il y en avait beaucoup : quid des Regio Express supprimés à Versoix ? Et d’une augmentation de la desserte du Regio le dimanche, aujourd’hui encore cantonée à un maigre train par heure ? Pourquoi Versoix est-elle moins desservie que Coppet, une ville au nombre quatre fois moindre d’habitants permanents ?

Concernant l’offre du week-end, Genève avance que sa stratégie de développement prévoit un accroissement dès décembre 2019, avec un passage au quart d’heure le samedi, et à la demi-heure le dimanche.

Pour les Regio Express de nuit – ceux de 1, 2 et 4h du matin – les CFF s’assouplissent lentement : « Versoix bénéficiera d’une offre étendue grâce à la mise en place du 1/4h », rappellent-ils. Est-ce suffisant ? Visiblement non, car « les CFF étudient un éventuel maintien en soirée et tôt le matin, suite à plusieurs demandes en ce sens ». Si vous êtes sages.

Par contre, le maintien des haltes de Regio Express à Versoix en matinée (7-8h) et en début de soirée (17-18h) sont exclues par les CFF : « Cette suppression est compensée par la mise en service de la cadence 1/4 d’heure ». Peu importe si le Regio en question est deux fois plus lent.

Petite bonne nouvelle, cependant, concernant le maintien de trains directs entre Genève et Lausanne passé 22h : « certains trains ont pu être maintenus ». Les autres ont été mangés par les travaux – de bien gloutonnes créatures.

Coppet comme cochon
De ce document, c’est toutefois le canton de Genève qui signe l’argumentation la plus périlleuse. À la question : « Pourquoi Coppet et Allaman sont mieux desservi que Versoix ? », la direction des transports répond comme suit :

« En 2019, Versoix disposera de 4 trains par heure en direction de Genève, contre 2 pour Allaman et 2 pour Coppet. Pour cette dernière gare, il faut cependant ajouter les 4 trains régionaux omnibus, mais la différence de temps de parcours avec les trains RE (14 minutes d'écart) ne les rends pas pertinent pour un trajet de et vers Genève. »

Les trajets Regio Express sont donc incomparablement plus pratiques pour les copétans (10 minutes en RE au lieu de 24 en Regio) mais sont, rappelons-le, aisément « compensés » pour les versoisiens (10 minutes en RE au lieu de 18 en Regio), selon les CFF. En l’état, le message est clair : nul besoin de vouloir mieux.

Oui, les Regio au quart d’heure s’arrêtent à Coppet... mais ne semblent pas pouvoir compter quand il est question de comparer la desserte des deux villes.

Quant au nouveau tracé du bus V — qui desservira dès décembre l’Aéroport de Genève en terminus, et non plus la gare Cornavin — la réponse officielle est aussi inflexible qu’il y a un an déjà : « le canton souhaite mettre en avant ce mode de déplacement [le train au 1/4 d’heure] plus performant en temps de parcours et ne juge pas opportun de financer deux lignes parallèles ».

À suivre, le jour où la ligne Regio tombera en panne.

Texte et photo : Yann Rieder

auteur : Yann Rieder

<< retour