23.05.2016 par YR
num.259 juin 2016 p.24
Au conseil municipal, c’est le jeu des chaises musicales

Au conseil municipal, c’est le jeu des chaises musicales

Vaste programme pour ce Conseil municipal de mai 2016. Tellement vaste, qu’à son commencement, le président du bureau a annoncé repousser au mois de juin les points à l’ordre du jour qui concernent le Club Nautique de Versoix.

Communications du Conseil administratif

Pour ce dernier Conseil municipal avant le tournus des postes de maire, vice-maire et conseiller administratif, Patrick Malek-Asghar (PLR) a affirmé avoir eu beaucoup de plaisir à être le premier maire sous cette nouvelle législature, d’avoir pu faire en sorte que « chacun trouve ses marques » dans la bonne entente et la collégialité. « Le 1er juin, je passerai mon bâton de maréchal à Ornella Enhas ». Cédric Lambert, quant à lui, deviendra vice-maire. M. Malek-Asghar s’est également réjoui du bilan de Versoix sous son mandat de maire, surtout quant au nouveau marché du samedi.

Mme Ornella Enhas (PS), vice-maire, poursuivit en se plongeant dans les travaux : ceux-ci continuent bon train sur le site de Lachenal, où le planning est respecté et les deux nouveaux abribus verront le jour route de Sauvergny. Au chemin du Levant, c’est la pose d’enrobées qui est au programme. Les travaux y seront terminés d’ici la fin du mois de juin. Enfin, concernant Versoix Centre-Ville et la gare, les travaux de ponçage avancent et précèdent l’étape finale : l’allumage des jets d’eau.

M. Cédric Lambert (PDC), conseiller administratif, ferma la marche en rappelant que la nouvelle zone 20 dans la zone de Versoix Centre-Ville se doit d’être respectée. Le premier jour, on notait 30% d’infractions (jusqu’à 60 km/h !). Ce taux est ensuite descendu à seulement 10% d’infractions relevés au second radar. Les agents municipaux procèdent à des contrôles de vitesse, une campagne de sensibilisation par flyers est en cours et quelques amendes ont déjà été posées.

Votes des comptes 2015 et des crédits budgétaires attenants

Dans la continuité de la présentation des comptes de la municipalité que le maire Patrick Malek-Asghar (PLR) a tenu au mois d’avril, le Conseil municipal fut invité à valider lesdits comptes, ainsi que les crédits budgétaires supplémentaires.

Au sujet de la provision de 900’000 CHF faite sur le million d’excédents, le maire l’a défendue au titre qu’il est nécessaire d’utiliser les comptes d’aujourd’hui pour réfléchir sur les budgets de demain, que « ce n’est pas parce que l’argent est facile aujourd’hui qu’on peut investir sans limites ».

Une pique pour l’alternative, que n’a pas manqué de commenter Michel Zimmerman (PS) : « Je pense qu’on pourrait prévoir d’autres investissement, par exemple sur le fonctionnement du secteur social à la jeunesse avec le quasi-million excédentaire. (…) L’économiste en chef de Lombard-Odier note que les collectivités locales devraient dépenser. Il est temps d’engager, d’investir, quitte à emprunter, pour les besoins sociaux de la commune. ».

À cela, M. Malek-Asghar (PLR) a répondu : « Nous sommes au stade des comptes. La production de l’exercice 2015 n’est pas connue, on fait donc des estimations. Ce sont les provisions prises au fil des années qui nous ont permis d’éviter de recourir à l’emprunt. ». Il a ajouté : « J’aimerais vous dire que cette commune a fortement investi ; elle a développé le plus d’infrastructures dans notre canton, cette année ».

Malgré ce haussement de ton, le vote des comptes 2015 ainsi que celui des crédits budgétaires supplémentaires est passé comme une lettre à la poste.

Deux crédits : eaux pluviales et salle omnisports

Le Conseil municipal a unanimement validé deux demandes de crédits présentés par Ornella Enhas (PS).

La première vise à repenser et rénover le système de collecte des eaux pluviales du chemin des Graviers au chemin du Vieux Port. Bonne nouvelle, une très grande portion de ces frais seront assurés par le Fond Intercommunal d’Assainissement : sur les 492’450 CHF, seuls 2’450 CHF seront à la charge de Versoix.

La deuxième est une enveloppe de 31’550 CHF en vue de l’implantation d’un bâtiment omnisports. Promesse de campagne de la plupart des partis versoisiens lors des élections de 2015, ce projet répond à un besoin formulé par les clubs sportifs locaux, en manque de salles adaptées. Avec ce crédit, il est question de financer une étude qui aura pour objectif de mesurer les besoins des différentes sociétés sportives et qui devrait déboucher sur l’organisation d’atelier, la rédaction de cahiers des charges vis-à-vis de l’équipement sportif ainsi que sur une estimation des coûts de constructions et d’exploitation.

Organes de contrôles, élections et divers

Les deux votes qui ont suivi furent extrêmement formels : la désignation des organes de contrôle de la FIVEAC et de la fondation communale de Versoix-Samuel May. La FIVEAC a choisi la fiduciaire Audit Prestige SA tandis que la fondation Samuel May a opté pour la “Société Fiduciaire et d'Etudes Fiscales” - un nom incroyablement éloquent. Ces désignations ont été pré-approuvées par les présidents de ces fondations ainsi que par la commission des finances, c’est donc tout naturellement que le Conseil municipal les a acceptées, à l’unanimité des présents.

Chaque année en mai, le Conseil municipal change de bureau. 2016 ne déroge pas à la règle, et on a vu trois élus concourir sans opposition pour les trois postes à pourvoir : Bernard Levrat (PDC) pour le poste de président, Antonio Angelo (MCG) pour celui de vice-président, et John Kummer (Verts) pour celui de secrétaire. Les deux premiers ont largement remporté leur élection, tandis que M. Kummer l’a décrochée par quelques voix à peine : 16 bulletins en sa faveur, sur une majorité nécessaire de 13 voix. En bref, le vice-président devient président et le secrétaire devient vice-président. C’est un jeu des chaises musicales où chaque parti finit un jour par trouver son compte.

Sur le plan des divers, enfin, M. Pierre Schenker (PDC) a alerté l’assistance sur le danger que constitue la zone de non-droit devant le nouveau centre commercial situé Porte de Versoix : « L’autre jour, c’est un triple accident qui aurait pu avoir lieu. C’est inquiétant. Je demande à ce qu’on prenne un peu d’argent pour mener les actions nécessaires. ». Pour le conseiller administratif Cédric Lambert (PDC), « le message est entendu. C’est un espace partagé qui deviendra peut-être plus réglementé. Hélas, on ne peut pas prendre de mesure lourde sans arrêté du Conseil d’Etat ».

Texte et photo : Yann Rieder

auteur : Yann Rieder

<< retour