14.08.2019 par LR
num.291 septembre 2019 p.08
Les troncs

En marge de l’exposition Arbres et forêts au Boléro – été 2019
Oh ! Ce ne sont pas des troncs plaqués contre le mur avec notation votive ou des porte-lumignons dont la petite fente vous invite à payer votre dû pour la bougie allumée demandant grâces ou secours du Ciel, même si cela a son importance, mais tout simplement ce que la nature dispose.
Les troncs, les troncs d’arbres, petits ou grands, larges ou minces, fraîchement sciés ou d’arbres asséchés depuis longtemps, lissés ou mutilés par l’érosion, les caprices de la nature ou les changements brutaux d’un climat chaotique.
Ils sont là, esseulés au milieu d’une clairière, couchés sur le sol, à la merci des ravageurs. Certains se dressent telle une sentinelle au milieu d’un bouquet de jeunes arbustes. Leurs troncs dépourvus de branches offrent au soleil ardent leurs moignons stériles. Face à la forêt, que sont-ils ?

Les stères de rondins attendent preneur, alignés au bord du chemin qui respire beauté, calme et senteurs forestières. Rêvez-vous d’une souche ? Elle sera blottie peut-être sous la mousse ou le lierre l’environnant. Et si vous la trouvez, nue, comptez les cernes qui décorent sa « poitrine » et vous saurez l’âge de ce qu’il portait vaillamment et fièrement.
Sur des roches arides, des « squelettes » de sapins, mélèze ou autres essences vous offriront l’image d’une ancienne vie. Transformés par une fée malicieuse ou une sorcière malveillante, les voilà qui prennent des poses énigmatiques : tantôt la forme d’un pélican, tantôt une anguille qui a plus qu’un gros appétit ; un tronc très malin vous présente sa face de groin, comme si un sanglier ou un cochon y avait laissé ses empreintes. Parfois c’est un oiseau prêt à s’envoler ou pour mieux s’amuser se mue en un charmant tunnel pour le plaisir des enfants, renards, lièvres ou castors.
Sur ces troncs à l’écorce rugueuse ou lisse, chacun y laisse sa trace. Des noms, des cœurs, des croix sont gravés à jamais rappelant tel ou tel événement. Plusieurs vous donnent une énergie bienfaitrice lorsque vous les entourez affectueusement. Et parmi toute cette diverse nature d’autres espèces vous impressionnent par leur troncs plusieurs fois séculaires et aux dimensions vastes et imposantes ou originales (baobab, cèdre, fromager, séquoia, etc.) Ceux-ci vous ne les oublierez pas et vous vous sentirez minuscules dans cet univers de bois, et peut-être que vous rêverez d'un vieux chalet en montagne ou d'une cabane au Canada.
Lucette Robyr
 

 

PHOTOS :  JR

auteur : Lucette Robyr

<< retour