17.08.2016 par CS
num.261 septembre 2016 p.24
Les emplettes à vélo à Versoix, c’est pas toujours la joie !

Nous avons désormais à Versoix une Migros et une Coop toutes neuves, toutes deux dotées d’un vaste parking pour les voitures. Parfait ! Une catégorie d’usagers a néanmoins été oubliée : les cyclistes. Oui, il est possible de faire ses courses à vélo, et de transporter ensuite ses commissions, dans des sacoches fixées sur son porte-bagages, par exemple. Certaines personnes ne souhaitent pas multiplier les petits trajets polluants et trouvent que le vélo est une bonne solution pour se ravitailler.
Néanmoins, pour faire ses achats en toute quiétude, et retrouver son deux-roues à la sortie, un parc à vélos est tout de même bien utile. Ce n’est également pas très onéreux à installer, et ne prend pas beaucoup de place. Des cyclistes versoisiens ont donc demandé aux directions de la Coop et de la Migros de bien vouloir en installer.

La Migros s’est montrée plutôt à l’écoute. Un parking à vélos a été installé à un endroit pas très pratique (sur la terrasse du café), mais il devrait être déplacé à un endroit plus adéquat lorsque les travaux d’aménagement des environs seront terminés.
La direction de la Coop s’est montrée nettement moins ouverte, et les demandes qu’elle a reçues se sont vu opposer une fin de non-recevoir pour l’instant. L’environnement tient une place de choix dans la communication de la Coop, mais apparemment pas dans ses pratiques. Le gérant de la Coop a même répondu à une cliente que la météo versoisienne ne se prêtait pas à la pratique du vélo ! Certes, les photos du quai pris par les glaces ont donné un temps à Versoix une célébrité internationale. Le vélo étant mon mode de transport favori, je peux néanmoins témoigner que la plupart du temps, la météo est tout à fait convenable pour se déplacer à vélo.
La direction de la Coop renvoie les demandeurs à la régie. Et la régie répond qu’il faut demander à la direction de la Coop. Une chose est sûre : avec un peu de bonne volonté, on devrait pouvoir trouver qui est compétent en la matière. Mais la bonne volonté, apparemment, ne figure pas dans l’assortiment de notre Coop !

Catherine Brendow
 

auteur : Carla Da Silva

<< retour