recherche
25.01.2015 par MJ
num.245 février 2015 p.01
Edito 245

Versoix donne dans le sport de glisse.

A Versoix, chaque hiver, sur la place du Bourg, se dresse une tente protégeant une surface glacée artificielle bordée d’une (horrible) bâtisse utilisée comme vestiaire et débit de boisson : en un mot la patinoire de Versoix. C’est pas trop écolo, pas trop joli mais c’est gratuit et les adeptes de patinage sont ravis et en profitent pleinement.

Afin de remédier aux quelques remarques négatives décrites ci-dessus, il a été envisagé la réalisation d’une seconde patinoire, ouverte toute l’année: l’Esplanade de Versoix-Centre. Son sol réalisé en parquet de bois de qualité, choisi pour sa dureté et sa résistance, d’une grande esthétique, est particulièrement efficace en terme de glisse les jours de pluie ou d’humidité naissante et devient un vrai régal les jours de neige et de grande bise. A Versoix, on sait profiter des conditions météorologiques locales, pas comme à Dubaï !


C’est écolo, la décoration en phase de réalisation est encore modeste à ce jour mais le passage reste gratuit à moins qu’une chute très probable sur cette patinoire ne vous oblige à débourser quelques sous pour soigner, qui une cheville, un dos ou un poignet afin de vous rétablir.

Alors, les responsables communaux, dans leur grande mansuétude et pour garder quelques électeurs et électrices valides avant les prochaines élections ont pris soin de dresser un bel écriteau de mise en garde, avertissant le quidam que le lieu est dangereux, voire très glissant, et qu’en cas d’accident … il n’a qu’à s’en prendre à lui-même, la commune se dégageant de toute responsabilité. C’est pas beau ça ?

Et que dire des escaliers roulants permettant de se hisser sans fatigue au sommet de l’Esplanade mais qui sont inutilisables dès que la bise noire se met à souffler un peu fort et qu’ il y a risque de gel ? Rien, si ce n’est de se poser la question concernant le bon sens des réalisateurs de ce projet, architectes, ingénieurs, décorateurs, sûrement tous fins connaisseurs du climat versoisien ! Faut dire que l’emplacement est particulièrement bien choisi, vent debout comme disent les marins !

Alors ne nous étonnons pas si l’escalateur attrape un bon coup de froid !

auteur : Michel Jaeggle

<< retour