recherche
sélection des articles :rubriquescommunesauteurs
3 articles pour cette sélection
29.03.2018 par AB
num.277 avril 2018 p.01
La Une avril 2018

VERSOIX VERS TOI  Grand rallye le 17 mai

 

Voir tous les articles du VR 276 mars 2018           Télécharger le VR 276 en pdf (15.8 Mo)

Télécharger la Une :

12.03.2018 par MJ
num.277 avril 2018 p.01
Edito

Le principe de précaution

Vous avez tous lu, dans les divers médias locaux, que certains terrains de football synthétiques avaient été garnis de petites billes noires issues de pneus, une façon de recycler les déchets des entreprises du secteur tout en polluant les zones ainsi traitées.
Ce procédé ne dérangeait personne jusqu’au jour où l’on s’est rendu compte que ces déchets étaient potentiellement dangereux pour la santé, voire cancérigènes. Les sportifs évoluant sur ces surfaces étant les principaux concernés, les responsables vont appliquer le principe de précaution afin d’éviter de graves problèmes de santé et épureront les terrains ayant été garnis de cette grenaille. On ne discute pas avec la santé, surtout celle des jeunes, et footballeurs en plus.
Fort heureusement, il n’y a, aucun terrain sportif à Versoix concerné par ce problème. Ouf !

Par contre, il existe à Versoix un autre terrain de jeu, une «patinoire», régulièrement théâtre d’accidents douloureux, je veux parler de l’esplanade de Versoix Centre, vous l’aurez compris. lire la suite...

21.03.2018 par YR
num.277 avril 2018 p.12
Séance publique du DETA : Barthassat entretient le flou entre gouaille d’élu et meeting politique

Séance publique du DETA : Barthassat entretient le flou entre gouaille d’élu et meeting politique

Les mots manquent pour décrire la prestation du Conseiller d’Etat genevois en charge du DETA (Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture), mardi 20 mars, lors d’une séance publique de présentation des projets que le département conduit sur la rive droite.

L’élu PDC Luc Barthassat n’a manqué aucune occasion de rappeler qu’il est candidat à sa propre succession dans les jours à venir, d’attribuer les erreurs du passés à ses prédécesseurs politiques plutôt qu’aux membres du département, et de promettre que «si c’est moi qui suis élu», «j’ai les budgets, on va pouvoir couper pas mal de rubans».

lire la suite...